Fujifilm Xpro 3

Un autofocus capable de faire la mise au point dans des conditions de luminosité très faibles. Le X-Pro 3 est capable de faire la mise au point jusqu’à -6V, alors que le X-T3 est capable d’aller jusqu’à -5V (ce qui est déjà très bien). En pratique, j’ai vu très peu de différences avec le X-T3, et je n’ai eu aucun problème de mise au point dans des photos de rue la nuit, seulement avec l’éclairage urbain.
Des nouvelles simulations de film, avec par exemple le « Classic negative » qui a un rendu vraiment sympa.
La possibilité de régler directement la clarté. Habituellement, cette manipulation se fait avec Lightroom, mais ici vous pouvez la configurer instantanément sur les JPEG sortis du boîtier.
Faire du HDR en interne en passant par le bouton drive. Par contre, l’image finale sera étendue de 24 Mpx à 26 Mpx, ce qui est un peu dommage au niveau du piqué qui risque d’être légèrement dégradé.
Le bracketing amélioré, c’est-à-dire une nouvelle option avec la distance de mise au point. Vous donnez à votre appareil un endroit où commencer la mise au point, et un autre pour la finir. C’est très utile en paysage ou en macro, puisque l’appareil va faire pas à pas les 10 photos, en changeant la mise au point à chaque fois.
Une nouvelle option avec le focus limiteur. Vous pouvez maintenant indiquer la distance de mise au point minimale et maximale, pour que votre appareil fasse la mise au point uniquement sur ces deux distances. C’est très pratique pour gagner du temps !
Un nouveau viseur optique qui fait vraiment sa particularité. Je vous en parle en détail plus loin dans l’article.
Une finition titane avec un revêtement en carbone proche du diamant, pour une meilleure résistance aux rayures. Est-ce vraiment utile ? Pour moi, c’est plutôt un argument de vente qui permet de justifier le prix élevé du X-Pro 3. Un appareil photo fonctionne encore très bien avec des petites éraflures !

1 699,00

Loin de toute distraction, vers l’essentiel de la photographie : Fujifilm lance X-Pro3, le nouvel appareil photo numérique hybride de la Série X.
Le traitement de surface du titane lui assure une élégance et une résistance élevée. A la fois plus lumineux et mieux défini, redécouvrez grâce au seul « viseur hybride avancé au monde » la joie de « cadrer au viseur ». Le nouveau « Négatif Classique » intègre le mode « Simulation de Film » pour proposer des tonalités variées aux clichés. Le FUJIFILM X-Pro3 célèbre la pure essence de la photographie.
FUJIFILM Corporation (présidée par M. Kenji Sukeno) annonce le lancement du FUJIFILM X-Pro3, disponible fin novembre 2019. Il sera le nouveau porte-étendard des appareils photo numériques hybrides de la Série X.

Lancé en février 2012, le FUJIFILM X-Pro1 – le premier appareil à objectif interchangeable de la série X – a été remplacé en mars 2016 par le FUJIFILM X-Pro2 bénéficiant d’une amélioration spectaculaire de la qualité d’image et des performances à travers de nouveaux composants principaux. La série X-Pro a été plébiscitée par de nombreux photographes, amateurs et professionnels, adeptes d’une photographie spontanée et documentaire, notamment pour le « nomadisme » de ses boîtiers compacts, légers, discrets, d’utilisation intuitive grâces à ses molettes mécaniques de réglage.

Parmi les plus solides, de grande qualité de conception, le X-Pro3 bénéficie de capots en titane, un métal recherché pour sa robustesse. Il est associé à la technologie DuratectTM de protection utilisée pour les traitements de surface au plus haut niveau. Le capteur « X-TransTM CMOS 4 » rétroéclairé de 26,1 mégapixels et le processeur d’image ultra rapide « X-Processor 4 » ont acquis une excellente réputation depuis leur intégration aux FUJIFILM X-T3 et FUJIFILM X-T30. Ils sont au cœur du nouveau modèle afin de proposer la qualité, la fiabilité et la performance attendues à ce niveau. Ces composants de quatrième génération bénéficient d’une série d’évolutions permettant à l’autofocus à corrélation de phase de fonctionner jusqu’à une luminance minimale de -6 IL (proche du noir complet), et de réaliser des prises de vue en HDR pour augmenter la plage dynamique. La résolution élevée, la luminosité importante et la fidèle reproduction des couleurs du nouveau viseur hybride optimisé OLED de 3,69 millions de points est un atout majeur pour la précision du cadrage. La fonction de Simulation de Film proposant le rendu colorimétrique des célèbres films argentiques intègre le nouveau mode « Négatif Classique ». Il reproduit le comportement d’une pellicule négative couleur très couramment utilisée à l’ère de la photo argentique.

Fujifilm Xpro 3

Catégories ,